Histoire et Disciplines

Le dressage équestre

L’histoire de la vie quotidienne et militaire des hommes démontre pleinement la relation privilégiée entre les hommes et les chevaux. Elle ne saurait conserver sa stabilité sans l’intervention du dressage de chevaux. Cette dernière est une activité essentielle au maintien de la relation entre le cavalier et le cheval.

Le débourrage

Le dressage de cheval ne saurait être accompli sans le débourrage. Il permet de faire accepter au cheval une selle, un cavalier et aussi la présence et les soins des palefreniers et leurs aides. Dès que le cheval devient facile à monter et entretenir, cette phase peut être considérée comme accomplie.

Les prérequis du dressage

Le cheval et le cavalier peuvent, dès lors, s’exercer à évoluer avec élégance et légèreté. Il importe ici que le cheval comprenne les ordres de son cavalier et que ce dernier choisisse des exercices qui sont à la portée de sa monture. Il doit avoir une bonne posture et s’assurer de l’équilibre de son cheval au repos comme en mouvement et de sa souplesse. Les races les plus communes utilisées en dressage sont : la pure race espagnole, le Lipizzan, le frisson et le Lusitanien. Le dressage équestre est aujourd’hui l’une des plus hautes formes d’arts équestres pratiquée aux Jeux olympiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *