Organisation du sport

Le horse-ball, sport peu connu

Le horse-ball est une réadaptation du Pato (sport argentin), du Bouzkachi (sport afghan) et d’autres jeux équestres des années 30. Il a été intégré dans les jeux français au cours des années 70 et se joue à cheval avec une balle possédant six sangles. Deux équipes constituées de quatre joueurs actifs et deux de réserves, s’affrontent au cours d’un match de 25 minutes avec deux mi-temps d’une durée respective d’une dizaine de minutes. Le but général étant de marquer dans les cercles qui définissent les goals adverses.

Principes et règles du jeu

Les joueurs s’affrontent sur un terrain de 70x30m. Les bases demeurent simples : faire des passes, attaquer, défendre, mettre des buts chez l’adversaire et surtout ne pas descendre du cheval avant la fin du match. Pour marquer un but, les joueurs de chaque équipe doivent passer la balle trois fois au moins au préalable entre trois de leurs joueurs ; celle-ci ne doit pas être gardée plus de dix secondes par chaque joueur et la priorité revient au joueur qui se retrouve dans le sens du jeu. Les réservistes peuvent intervenir au cours de la pause.

Des prolongations restent possibles en cas de match nul. Deux types de fautes générales sont notés : les fautes individuelles donnant lieu à un carton blanc, jaune ou rouge ; et les fautes collectives donnant lieu à des pénalités.

De la nécessité du dressage équestre

Les mains du cavalier étant souvent prises par le ballon, la fluidité de ses mouvements repose en grande partie sur la dextérité et le dressage du cheval. Celui-ci suit un entraînement sur des années afin de gagner en souplesse, en endurance, et de pouvoir accomplir des formes variées de pirouettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *